Apprendre à développer des liens émotionnels

Publié le : 12 avril 20234 mins de lecture

Les connexions émotionnelles existent et sont nécessaires à notre équilibre et notre santé. Établir un lien émotionnel avec une autre personne permet de l’accompagner dans la solitude et le deuil, et lorsque vous êtes malade, cela peut aussi servir de thérapie. Personne ne connaît les profondeurs dans lesquelles nos pensées se meuvent.

Les personnes intelligentes ont l’habitude de percevoir les choses et les pensées de manière plus rationnelle, mais les personnes sensibles ne perçoivent pas seulement ce qui est rationnel, elles développent également une connexion, une connexion émotionnelle plus facilement.

Un cas réel où la sensibilité a été la clé de la résolution du problème

Un psychologue professionnel avait un jeune patient, âgé de 13 ans, qui n’avait pas prononcé un seul mot depuis 15 mois.

Son père était décédé alors qu’il souffrait d’une grave maladie depuis son enfance et sa mère était décédée dans un accident seulement 2 ans auparavant.

Ses grands-parents paternels avaient choisi de n’avoir aucun contact avec lui, tandis que son unique grand-père maternel ne l’avait pas autorisé à vivre avec lui.

Lorsque le jeune homme est allé voir le psychologue, il a passé des heures à fixer les murs sans rien dire.

Il était agité, nerveux et inquiet et répétait ce comportement séance après séance.

Sa douleur et son angoisse étaient si fortes que pas un seul mot ne sortait de lui et qu’il était incapable d’exprimer la moindre émotion, aussi insignifiante soit-elle.

Le psychologue qui le suivait a décidé de faire de son mieux pour le soigner et l’a fait d’une manière particulière, en l’approchant en silence et en l’accompagnant dans sa douleur.

À la fin de chaque séance, le psychologue lui a dit : « Si tu aimes ça et que tu en as envie, reviens la semaine prochaine. Je sais que c’est difficile. »

La réponse du jeune homme était toujours la même : AUCUNE.

Les mois ont passé, et le psychologue a commencé à jouer aux échecs avec le garçon.

Les saisons passèrent, tandis que la nervosité et l’anxiété du jeune homme diminuaient, jusqu’à ce qu’un jour le psychologue tarde à déplacer son pion et que le jeune homme, le regardant, dise : « A toi ».

À partir de là, il a commencé à parler progressivement, puis a rejoint une équipe de basket et s’est fait des amis parmi ses camarades de classe.

En conclusion, il a cessé de s’isoler pour vivre sa vie.

Le psychologue ne saura peut-être jamais où réside le mystère du processus de guérison du jeune homme.

Cependant, il a appris à développer un lien émotionnel avec le jeune homme grâce à sa sensibilité.

Il a appris à être plus sensible avec les mots, à être présent par un simple regard, une caresse, un sourire, un geste affectueux.

Il a appris à écouter son cœur.

Plan du site